Entre storytelling et fake news

Vous excuserez l’usage intempestif de l’anglais dans le titre de cet article, mais il s’agit d’une histoire qui s’est passée en France. Et puis, avouons-le, on n’a pas encore trouvé mieux que « storytelling » pour englober le concept de l’art de raconter des histoires pour une marque et que « fake news » pour cette tendance pathétique mais hyper actuelle de mentir pour faire parler de soi. Lire la suite

Publié dans Marques, mots, idées et contenu | Tagué , , | Laisser un commentaire

J’ai longtemps marché sous la pluie

Ça a commencé à Miradoux. Un peu avant même. D’abord une ondée. Puis des cordes. Lire la suite

Publié dans Marques, mots, idées et contenu, Personnel | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Être dans le champ

Je me suis assis sur le banc devant la Halle aux grains, place Daniel Séguin (assassiné par les Allemands le 13 juillet 1944) à Lectoure. À l’intérieur, 28 entrepreneurs de la région mettaient la touche finale à l’organisation d’un vaste déjeuner de réseautage prévu le lendemain à l’aube.

Lire la suite

Publié dans Personnel | Tagué , , , | Laisser un commentaire

S’ennuyer en regardant la pluie

Attendre en comptant les gouttes. Voir le trafic filer sans état d’âme. Remonter le col du manteau d’un geste inutile. Ajuster sa casquette, essuyer ses lunettes. S’ennuyer encore un peu. Étirer le cou pour guetter l’arrivée improbable de l’autobus. Ne plus savoir s’il est 7 ou s’il est 8 heures. Apercevoir à travers le filtre persistant des rêves qui ne veulent pas se réveiller la foule des navetteurs qui se pressent à l’arrêt. Attendre. N’avoir rien d’autres à faire qu’attendre. Comme avant les téléphones intelligents. Comme avant la guerre des chroniqueurs et l’épidémie de trolls. Comme au temps des trajets sur le pilote automatique où il fallait aller à l’école sans savoir pourquoi. Attendre.

16938541_10154212851607633_5258390711593915214_nEt finalement savourer ce moment d’oisiveté obligée.

Publié dans Autres | Laisser un commentaire

Peut-on gagner la guerre des trolls ?

Pourquoi écrit-on? Pour être lu. Si j’écris ici, là ou ailleurs, c’est avant tout pour que vous me lisiez. C’est ce que vous faites si vos yeux sont arrivés jusqu’ici, merci. Éventuellement, j’écris pour que vous vous amusiez. Accessoirement pour que vous réfléchissiez. Parfois pour vous faire rêver ou vous étonner. Des fois pour la musique des mots et le plaisir des doubles sens. Mais jamais jamais jamais je n’écris pour me faire haïr, encore moins me faire agresser. J’imagine que c’est le cas de tous les blogueurs et de tous les scribouilleurs de l’univers. Lire la suite

Publié dans BRANCHEZ-VOUS | Tagué | Laisser un commentaire

J’ai feuilleté les pages de mon roman

couvertureC’est mon prochain. En fait c’est mon premier. J’avais déjà écrit des livres pour enfants, des livres rigolos avec des images, des historiettes sans conséquences, des petites plaquettes, et puis aussi un livre sérieux sur le marketing de contenu, et encore l’histoire poétique d’une dame qui faisait pousser des fleurs en ville.

Mais c’est la première fois que j’écris un roman.

Oh, n’allez pas croire que c’était un besoin viscéral, une histoire que je portais en moi depuis des années. Non, non, non.

C’est encore une histoire de hasard.

Lire la suite

Publié dans Personnel | Tagué , , , | 1 commentaire

L’art des vœux

tintin-voeuxOn l’oublie, mais écrire une carte de souhaits ou envoyer des vœux, c’est créer du contenu. Que ce soit pour soi ou pour une marque, c’est l’occasion de réaffirmer ce qu’on fait et qui on est. Lire la suite

Publié dans Marques, mots, idées et contenu | Tagué , | Laisser un commentaire