La télé a-t-elle encore de l’avenir?

Cette semaine, nous avons eu l’immense chance de participer à titre d’observateurs aux rencontres de la Communauté des Télévisions Francophones (la CTF) en compagnie de Radio-Canada, RDI, Télé-Québec, RTBF.be (Belgique), RTS (Suisse), France Télévisions, TV5 Monde et TV5 Québec Canada qui se tenaient à Québec.

On pouvait suivre sur Twitter les réflexions que ces débats et conférences sur l’avenir de la télé ont suscitées sous le hashtag #CTFQuebec.

Les nouveaux médias sonnent-ils la fin de la bonne vieille télévision ou annoncent-ils le début d’une nouvelle ère pleine de promesses? Difficile de prédire l’avenir, mais c’est aujourd’hui qu’il se décide.

Certains craignent le pire et évoquent un scénario catastrophe pour un écran de moins en moins cathodique. D’autres y voient une formidable opportunité où désormais l’accessibilité aux contenus de plus en plus abondants permet au téléspectateur de devenir non seulement un interlocuteur essentiel des médias mais aussi un acteur de premier plan.

Ce qui est certain, c’est qu’on assiste à la fin de l’hégémonie du téléviseur comme écran unique. Avec l’arrivée des ordinateurs, des téléphones intelligents, des iPod-touch, de Youtube, de Tou.tv, de Hulu et tutti quanti, la « tivi » n’est en effet plus la seule plate-forme de diffusion.

TÉLÉ/VISION? WebTV? TV 2.0?

Les mots perdent parfois leur sens, c’est pourquoi il est bon de rappeler leurs origines.

Télévision vient de deux mots. Pas besoin de vous expliquer ce que veut dire « vision ». C’est « Télé » qui nous intéresse. Le mot vient du grec ancien « têle » qui signifie « loin ». Aujourd’hui, la télé s’est tellement rapprochée du téléspectateur qu’il serait plus juste de parler de proxivision et de proxispectateur. Mais ce n’est ni joli ni le propos de ce billet. De plus,  « vision » et  « spectateur » occultent la dimension participative et active de  « l’usager » (nous n’avons pas encore trouvé un meilleur terme. Ce sera peut-être le sujet d’un prochain article)…

Pour parler de l’avenir de la télévision, la CTF avait donc invité des conférenciers qui baignent dans la révolution numérique, des branchés qui multiplient les écrans dans leur vie et qui ont bien souvent fermé la télé depuis longtemps.

Si le sujet vous intéresse, vous pourrez aller voir les réflexions de Martin Lessard, (Consultant communication interactive), sur son blogue ou les notes de Sylvain Carle (Président de l’Alliance Internet, co-fondateur et CTO de Praized) sur le sien.

Par ailleurs, Alain Gerlache, le secrétaire-général de la CTF, a mis sur son blogue spécialisé en médias une entrevue bien intéressante avec Martin Lessard et Christian Bourque (de Léger marketing) qui font le point sur leur « vision » de la situation du web et des médias.

En moins de vingt ans, Internet a fait tomber l’empire de la musique de son piédestal, il a acculé les journaux et les magazines au pied du mur, il a bouleversé l’industrie de la publicité, il a changé à jamais l’univers du voyage, il a révolutionné les services financiers, il a transformé le commerce. Maintenant, c’est la télé qui pourrait perdre des plumes. Pourtant, elle attire encore les foules. Il suffit de penser aux matchs de hockey ou aux grandes émissions comme Tout le Monde en Parle. Il faut aussi penser aux nouvelles habitudes de consommation de la télévision comme, par exemple, les séances de «twivage» initiées par ARTV et l’équipe de C’est Juste de la TV.

À Québec, les télévisions francophones ont donc amorcé une réflexion intense sur leur avenir.
Que nous réserve celui-ci ? Si nous le savions, nous serions déjà millionnaires et nous vous écririons d’une belle île lointaine. Une chose est sûre, chaque jour nous assistons à de nouvelles surprises. Jeudi, Google lançait GOOGLE TV.

Que se passera-t-il demain?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s