Et la démocratie, bordel?

À chaque élection, la même question ressurgit invariablement: notre système électoral est-il démocratique? La réponse est évidemment: non ! Bon, j’exagère encore. Pas tout fait démocratique, disons. Quand un parti qui obtient 39,6 % des votes détient le pouvoir absolu, ce n’est pas démocratique.

Quand la majorité est le fruit d’une minorité, ce n’est pas ce qu’on peut appeler une démocratie saine et équitable.

Au Canada, nous devons voter dans notre comté. Et ce sont les comtés qui comptent, pas les votes. Plus de 60 % des Canadiens ont rejeté les politiques de la droite réformiste de Stephen Harper. C’est pourtant lui qui va faire la pluie, surtout, et le beau temps, parfois, pendant 4 ans.

Une représentation proportionnelle du vote changerait drastiquement le paysage politique que nous connaissons. Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin et une démonstration scientifique. Vous savez que si chaque vote comptait, il y aurait, au parlement, plus de verts, plus de bloquistes (cette fois-ci), plus de libéraux, plus de néo-démocrates, mais surtout moins, beaucoup moins, de conservateurs et de réformistes.

Si nous avons un gouvernement majoritaire élu par une minorité, c’est à cause de notre mode de scrutin.

S’il y a des candidats sans ambition dans des comtés sans avenir, c’est encore à cause de lui.

S’il y a des élus pas d’allure dans des circonscriptions surprenantes, c’est toujours à cause de lui.

S’il y a des gens d’expérience, des politiciens honnêtes et aguerris qui perdent leurs sièges ou restent sur le carreau, c’est aussi et encore à cause de lui.

Une fois de plus nous allons devoir vivre avec les carences démocratiques de notre système électoral bancal. Il n’y a pourtant pas un seul parti au pouvoir, que ce soit à Québec ou à Ottawa, qui souhaite abolir ce mode de scrutin démodé. Ça les arrange trop bien, vous comprenez.

Imaginez cependant, si ce type de scrutin avait été utilisé lors d’un vote sur la souveraineté, ça fait longtemps que le Québec serait devenu un pays….

Mais là, on aurait crié au loup, au diable, à la dictature, au totalitarisme, à la tyrannie, au fascisme, au nazisme, à l’épuration ethnique, à l’injustice, et j’en passe.

Rappel:
Démocratie (nom féminin) Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté.

Chronique publiée dans BRANCHEZ-VOUS.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s