L’emploi du conditionnel

Les journalistes usent et abusent du conditionnel dans leurs écrits et leurs reportages afin de mettre le lecteur en garde contre la nouvelle qu’il est en train de lire car celle-ci pourrait s’avérer éventuellement ne pas être absolument et assurément vérifiée et donc authentiquement exacte tant et aussi longtemps qu’elle n’aura pas été expressément confirmée et certifiée.
Comme si le conditionnel pouvait atténuer la douleur de la nouvelle ou que l’utilisation de la formule hypothétique permettait d’alléger la cruauté de l’information.

Tenez, le morceau de queue d’un avion d’Air France repêché au large du Brésil. On nous apprend qu’il «pourrait» provenir de l’appareil du vol AF447 Rio-Paris. Comme s’il y avait beaucoup d’avions d’Air France qui, je le rappelle, se «seraient» abîmé en mer au large du Brésil. Les 16 corps repêchés «pourraient» faire partie des passagers du vol disparu et les sièges et autres articles portant le logo d’Air France «seraient» vraisemblablement des débris de ce même vol. Il est vrai qu’il y a quelques jours, on nous annonçait avoir mis la main sur des restes de l’avion alors qu’il ne s’agissait que des vidanges d’un bateau qui passait par là. On a également rectifié le nombre de corps retrouvé qui est passé de 16 à 17. À force de vouloir à tout prix faire la nouvelle, le journaliste est bien obligé de se protéger de conditionnel s’il ne veut pas ressembler à un politicien ou à un menteur.

Prenez par exemple un violeur. Entre les mains d’un journaliste, il prend instantanément la forme d’un «présumé» violeur. Il faut dire qu’à la vitesse à laquelle les journalistes doivent publier les infos pour satisfaire votre soif de nouvelles croustillantes, ils font bien de mettre des gants avec les présumés avant de les épingler violeurs à la une.

Nous qui ne sommes pas journalistes abhorrons le conditionnel auquel nous préférons le catégorique. Les opinions se conjuguent en effet bien mieux à l’affirmatif formel. Et vous, lecteurs assidus, êtes bien placés pour le savoir.

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS.com!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s