Le plaisir d’écailler les oeufs*

Je viens de voir à la télé, à l’ininterrompu canal LCN auquel je ne suis pas abonné mais qui roule en boucle au café du coin, je viens donc de voir sur cette chaîne consacrée à l’information de surface et la nouvelle de proximité, un infommercial de qualité sur un nouveau produit qui va bouleverser nos vies: EggiesTM.

EggiesTM, qu’il ne faut pas confondre avec son homonyme Huggies – quoique, si j’en crois la pub, tous les deux nous sortent de la merde – EggiesTM, disais-je avant que vous ne m’interrompiez, vous permet de faire des œufs durs, des œufs mollets ou des œufs à la coque en évitant l’étape plate de l’épluchage de la coquille.

Quelle idée révolutionnaire! Il fallait y penser! Et un cerveau nobellisable l’a fait!

Au lieu de cuire l’œuf dans sa coquille, vous cassez l’œuf et versez son contenu dans une autre coquille, mais celle-ci en plastique. Vous immergez ensuite votre œuf ainsi capitonné dans l’eau bouillante comme vous le feriez avec un œuf normal. Une fois le temps requis écoulé, vous n’avez plus qu’à démouler la coquille de plastique, en extraire l’œuf parfaitement cuit et le tour est joué.

Oui, bien sûr, il faut laver la fausse coquille, la sécher et l’entreposer. Mais ce n’est pas le seul inconvénient. Cette invention nous prive surtout du plaisir d’écailler les œufs, de leur arracher d’un seul coup des pans entiers de coquille, de la surprise de découvrir sous leur carapace brune la chaire molle, blanche, luisante et nourrissante.

Nous vivons une époque formidable où même les œufs perdent des plumes.

C’est ce qu’on appelle le progrès.
*Vous savez comme moi que le E va dans l’O. Mais il ne voulait pas se mouiller ce matin et mon logiciel de gestion de contenu n’a pas permis la fusion de l’E dans l’O. Veuillez donc nous excuser de cette interruption momentanée de l’œ. Merci

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS.com

AJOUT 14.06.2015: figurez-vous que j’apprends, en juin 2015, qu’on ne dit pas « écailler » mais plutôt « écaler ». Le premier voulant dire enlever les écailles alors que le deuxième veut plutôt dire enlever l’enveloppe d’un fruit dur ou d’un œuf dur. Désolé pour ces années d’ignorance.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans BRANCHEZ-VOUS, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s