La chasse aux pervers est ouverte

Récemment, un père est passé de « quidam » à « vedette » en moins de temps qu’il n’en faut pour crier au viol parce qu’il a épinglé des pervers sur Internet.

Vous avez peut-être entendu parler de cette histoire sordide d’un papa-justicier inspiré par l’émission J.E. sur les cyberprédateurs et qui a voulu jouer le Robin de Bosquets, le Batman du clavier, le Capitaine America de la webcam.

Il a pris des identités de fillettes sur le net pour dénoncer des messieurs pas net avant de les crucifier sur la place virtuelle.

Pour réussir son plan diabolique, le justicier amateur a donc commencé par appâter des bonhommes en se faisant passer pour des jeunes filles de 13 ans. Il les hammeçonnait en clavardant avec eux, j’imagine en singeant le langage bourré de fautes des jeunes de cet âge. Pour les amadouer, il leur racontait vraisemblablement le genre de cochonneries que peuvent bien se raconter les ados rêveurs et naïfs du XXIe siècle. Et puis il passait à la vitesse supérieur comme il l’avait vu à J.E. en les filmant sur Skype et en diffusant sans autre forme de procès le visage de ces imprudents présumés déviants.

Dans quelle société vivons-nous?

Je ne parle pas des pervers. Il y en a eu, il y en a, il y en aura toujours. La police s’occupe d’eux. C’est sa job. Je veux parler de ces quidams qui décident un jour, ou même un soir, que « dans leur livre à eux » ils avaient le droit de se prendre pour le shérif et de faire la loi à leur manière.

Au lieu de jouer aux cow-boys, ces dangereux justiciers feraient mieux de jouer aux parents. Au lieu de perdre du temps à se faire passer pour des petites filles naïves dans l’espoir de pogner de gros dégueulasses les culottes baissées, ils feraient mieux de prendre du temps avec leurs enfants pour leur expliquer à se méfier des sites de rencontres, pour leur apprendre à se défendre, pour leur donner les outils afin de vivre avec leur époque, bref, pour leur enseigner la vie et ses dangers.

Mais ça, il ne l’ont pas vu à J.E.

Ajout: à ceux que ça démange de participer à la chasse aux pervers, un ami me signale ce site qui les aiguillera à le faire en toute légalité: cyberaide.ca

 

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s