Je m’indigne

Tout le temps. Je suis indigné tout le temps. Par ce que je vois. Par ce que j’entends. Par ce que je comprends. Je suis indigné. Mais je reste dans le confort de mon salon. Vous avez-vu le temps qu’il fait dehors?

Ça ne date pas d’hier. Ni d’avant. Ça date depuis bien plus longtemps.

Je suis fâché noir, choqué fort, scandalisé avec fermeté, viscéralement indigné. Depuis tout petit. Depuis que je comprends.

La justice me tient à cœur. Et je me rends compte que ce n’est pas le monde qui n’est pas juste. Ce sont les gens.

Nous avons le bonheur de vivre dans une belle grosse et grande démocratie. Mais quand on la regarde de plus près, on voit vite qu’elle profite plus à certains qu’à d’autres.

Pourquoi demande l’enfant. Pour rien répond l’adulte.

On vit dans une belle grosse et grande démocratie où chacun a le droit de vote. À Ottawa nous avons un gouvernement démocratiquement élu qui démembre cette démocratie à la vitesse d’un Boeing  qui s’écrase sans moteurs. À Québec nous avons un gouvernement démocratiquement élu qui brade cette démocratie comme un marchand de tondeuses avant l’hiver.

Qui sont ces gens qui les ont élus demande l’enfant. Ils n’avaient pas le choix répond l’adulte. On a les choix qu’on se donne murmure le rêveur.

On vit dans le confort douillet des soldes d’avant Noël, dans le paradis du deux pour un, dans un état permanent de consommation endurable faute d’être durable. Mais il y a des voix qui commencent à se faire entendre. Parce qu’elles ne veulent plus de cette vie à crédit, de ce monde en trois versements égaux, de cette société maquillée comme une voiture volée. Des voix qui sortent de chez elles et qui récoltent un courant de sympathie qui les réchauffe.

Je m’indigne avec elles. De loin. Un peu. Mais tous les jours. Toujours.

S’indigner, c’est le contraire de se plaindre. S’indigner, c’est rester vigilant, être digne, vivre pleinement, choisir l’équilibre humain plutôt que la balance des payements, le développement personnel plutôt que le développement économique, les gens plutôt que l’argent, la vie plutôt que le crédit, le capital humain plutôt que le capital, le juste plutôt que le légal.

Arrêter de s’indigner, c’est le début de la fin de l’humanité.

AJOUT: Vous vous demandez pourquoi s’indigner? La lecture de ceci devrait suffire à faire taire tous vos doutes (c’est en anglais cependant): Secret Fed Loans Gave Banks Undisclosed $13B 

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s