La chasse aux minounes est ouverte

Le ministre québécois de l’environnement a déposé mercredi à l’Assemblée nationale le projet de loi 48 qui obligera les propriétaires d’un véhicule âgé de plus de huit ans à passer à l’inspection moyennant, bien entendu, des frais. Notez qu’ironiquement, ce projet de loi a le même numéro que celui sur l’éthique. Mais ça n’a pas rapport.

On ne peut que se réjouir quand un gouvernement prend des mesures pour contrôler les sources de pollutions atmosphériques. Mais quand tu pousses, comme dirait l’autre, pousse égal.

Qui a le luxe de posséder une Accent ou une Yaris de huit ans et plus? Certainement pas les plus riches qui roulent en Cayenne ni ceux qui s’achètent des mini-fourgonnettes full options de l’année.

La loi du ministre Arcand qui, selon toutes vraisemblances, ne doit pas souvent fréquenter les pauvres, touchera les gens qui ont un budget serré, ceux qui font attention à ne pas gaspiller, ceux qui n’achètent pas tous les trois ans une nouvelle auto, ceux qui préfèrent recycler, ceux qui réutilisent au lieu de surconsommer, ceux qui réduisent au lieu d’augmenter, ceux qui prônent la simplicité volontaire.

Prenons un exemple. Une famille de quatre personnes qui possède une Toyota Echo 2001 noire, mais la couleur importe peu, un véhicule qui consomme moins de 7 litres aux 100 km, bien entretenue et qui roule en moyenne 13 000 km par an, bref, pas vraiment ce qu’on pourrait appeler une « minoune », devra défrayer les coûts de l’inspection en plus des frais éventuels de mise à niveau, alors que le célibataire qui possède un Yukon 2011 pourra faire librement ses 40 000 kilomètres annuels pour aller de sa banlieue à son bureau sans se soucier de l’environnement et du ministre Arcand.

Notre bon gouvernement qui jette nos ressources naturelles par les fenêtres, qui est toujours prêt à aider les entreprises étrangères à fracturer le sous-sol québécois pour en faire jaillir à Dieu sait quel prix environnemental du gaz de schiste, qui s’apprête à détruire le Nord à grand coups de pelleteuses, qui donne les garderies à ses amis comme on donne des bonbons à l’Halloween, ce gouvernement décrié de tous mais qui s’accroche prend donc les grands moyens pour, une fois de plus, faire payer ceux qui en ont le moins les moyens.

Je crois que je suis très fatigué là.

 

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s