La maison est bien protégée

On a changé les tableaux originaux d’un cubiste bien connu pour mettre une alarme derrière de faux paysages de Charlevoix. On a vendu le piano pour mettre des grillages aux fenêtres. Il a fallu mettre des blocs de béton à la place de la porte patio qui donnait sur une vue magnifique, mais au moins, personne ne risque de venir la briser. Et on a creusé dans le jardin où plus personne n’a le droit d’aller jouer pour y installer des mines anti-personnel, on ne sait jamais.

On a arrêté les cours d’Espagnol des
enfants, comme ça il n’y aura pas d’étranger dans la maison quand on n’est pas là.

On a coupé la haie de cèdres pour mettre à la place un garage où cacher le Hummer et le Ram.

On a décidé d’enfermer les enfants dans la cave, comme ça ils ne feront plus de bêtises.

On a pris nos précautions pour internet. Il est impossible d’avoir accès à des sites malicieux. D’ailleurs, le seul site accessible, c’est celui du Vatican, avec le catalogue en ligne des armes de poing de WallMart.

On a arrêté d’acheter des légumes bio, il y avait des traces de terre et le livreur était mal coiffé, désormais, on se fait livrer du Tim Horton, on est toujours sûr de ce qu’on a.

On a accroché sur les murs de chaque pièce un portrait de la reine d’Angleterre pour montrer que nous avions des bonnes manières. Bien sûr ça coûtait un peu cher, mais comme il n’y avait plus de fleurs dans le jardins, on a pu virer le jardinier qui s’en occupait.

On a jeté la collection de films d’auteurs bien trop compliqués à comprendre et désormais nous ne sommes plus abonnés qu’aux chaînes privées de sports et de divertissement.

Pour surveiller les intrus qui pourraient venir du ciel, nous avons commandé des détecteurs de méchants tout ce qu’il y a de plus cher. Personne n’en a dans le quartier parce que c’est inabordable et superflu, mais nous, on l’aura, mais on ne sait pas quand.

On a bétonné le potager. On a permis aux enfants de jouer avec des fusils, il faut bien qu’ils s’amusent. Et on a déchiré la convention de bon voisinage qui nous obligeait à arrêter d’enfumer le quartier avec notre chauffage aux vieux pneus de camion.

Bref, la maison est bien protégée et le concierge en chef n’en fait qu’à sa tête en me jurant la main sur le cœur qu’il fait ce que je lui avais demandé de faire. Je ne me rappelle pas lui avoir demandé ça.

La maison est bien protégée, pourtant je crois que j’ai envie de  déménager.

 

Texte publié dans Branchez-vous! Il y a 3 ans.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article a été publié dans BRANCHEZ-VOUS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s