L’envers du Canada

Imaginez que le Canada ait élu, à la place du Team Harper, un parti de gauche majoritaire, un parti socialiste, disons, un parti centré sur l’humanisme et le bien commun, un parti qui n’existe même pas dans les rêves les plus fous des électeurs Canadiens les plus progressistes. Mais pour le plaisir de l’exercice, imaginons.

Et imaginez que ce nouveau gouvernement fort de sa majorité décide unilatéralement de passer dare-dare une kyrielle de lois qui transformeront à jamais le tissu social, l’environnement, la culture, l’économie, et j’en passe.

C’est ce que Stephen Harper est en train de faire avec son projet de loi C-38. On peut nous aussi imaginer qu’un gouvernement aux antipodes de Harper le fasse.

Imaginons donc le Canada dans l’autre sens. Et comme je ne suis qu’un modeste scribouilleur, on va y aller dans la simplification et l’exagération, mais à peine, finalement.

Au lendemain d’une vague rose (ça nous changerait du rouge et du bleu) un gouvernement de gauche s’installe à Ottawa. Le premier ministre qui, allez, soyons fous, pourrait être une femme, décide de transformer drastiquement le pays.

À partir de désormais, plus rien ne sera pareil. Le nouveau gouvernement majoritaire fait un Stephen Harper de lui et va diriger sans concession le pays. Et il n’y va pas par le dos de la cuillère en argent pour pelleter des nuages dans la cour du voisin.

On commence par une baisse de 30 % des salaires de tous les ministres et députés. Paf ! Comme en France. Et, tant qu’on y est, baisse des émoluments de tous les élus. Par ailleurs, renforcement sévère des règles d’éthiques avec peines de prison pour tout manquement à l’éthique (y a pas de raison qu’on emprisonne quelqu’un qui met des pétards dans le métro et qu’on laisse en liberté un élu qui reçoit des retours d’ascenseurs comme d’autres reçoivent des factures du receveur général).

Dans le même élan, on remplace tous les portraits de la reine par des tableaux d’artistes locaux.

Toutes les entreprises qui exploitent des ressources naturelles au pays doivent verser 50 % de redevances de ce qu’ils arrachent de notre sol. Pas 50 % des profits qu’un comptable créatif maquille si facilement en pertes, mais bien 50 % de ce qui est réellement soutiré.

Les entreprises sont désormais taxées au même niveau que les Canadiens que nous n’appellerons plus payeurs de taxes mais citoyens. Dans 3 ans, les citoyens verront leurs taxes baisser au même niveau que les entreprises en 2012. Le calcul est assez simple à comprendre. Augmenter le % d’imposition des entreprises qui font beaucoup beaucoup plus d’argent que les citoyens rapporte encore plus, genre.

Fermeture définitive de tous les paradis fiscaux.

Le secteur de l’agriculture sera désormais plus important que l’industrie. On nourrit mieux une population avec des légumes qu’avec du minerai.

Réduction des effectifs militaires. Liquidation de toutes les armes offensives. Annulation des contrats de F35, ça tombe sous le sens. Réinsertion des militaires dans des organismes comme médecins sans frontières ou clowns sans frontières.

L’argent qui travaille sera taxé comme un travailleur. Les actionnaires seront taxés à 75 % de leurs profits. Ils ne foutent rien, c’est l’argent qui travaille à leur place, il faut qu’ils payent leur juste part en fonction de l’effort qu’ils ont mis à la tâche.

50 % des profits des banques sont versés dans un fonds pour la santé qui ne devrait plus jamais avoir de problème de cash.

Attendez, j’ai pas fini. J’ai plein d’autres idées majoritaires.

L’éducation et la culture seront, avec l’environnement, les priorités du gouvernement. Les formidables redevances des ressources naturelles serviront sur le champ à financer l’éducation et la culture. Les nouvelles lois environnementales obligeront à atteindre les objectifs de Kyoto dans les 3 années et à les dépasser de 50 % d’ici 5 ans. En cas de manquement, les amendes seront proportionnelles aux profits des entreprises polluantes.

Puisque la population aime la notion d’utilisateur-payeur, les utilisateurs vont payer pour toutes les nuisances au bien-être commun comme les routes, les ponts, les stationnements même ceux des centres d’achat. Mais les stationnements des transports en commun seront cependant gratuits. Il faudra un permis pour se promener tout seul dans son auto aux heures de pointe. Tous les bénéfices seront versés dans un fonds écolo consacré à la recherche sur l’améliration de l’environnement.

Les transports en commun, trains, autobus, métro, seront gratuits pour les 60 ans et plus.

Les élections à dates fixes seront désormais au scrutin proportionnel. Et, dès les prochaines élections, des petits partis comme les Verts par exemple, pourront faire partie du gouvernement. Aucun politicien n’aura le droit de se présenter plus de 4 fois à vie et de siéger plus de 2 mandats de 4 ans consécutifs. Cette mesure pour éviter la Charestisation de la politique.

Le gouvernement organisera une rencontre chaque semaine avec les journalistes et des citoyens tirés au sort pour répondre franchement à n’importe quelle question. Et chaque mois, il y aura un barbecue organisé par le gouvernement avec des citoyens tirés au sort qui témoigneront de leur réalité.

Deux fois par an, à Noël et à la fête nationale, les gens riches et célèbres pourront cotoyer les membres du gouvernement lors d’un bal populaire où il y aura autant de chômeurs que de millionnaires invités.

Chaque premier dimanche du mois, les rues des centres villes à travers le pays seront fermées pour que la population puisse manifester en toute sécurité sur des sujets de son choix.

Tout ça sera décidé dans un seul et même projet de loi. Voté à la course. Sans débat, sans possibilité de revenir en arrière.

Bon, j’arrête d’imaginer tout ce qu’on pourrait faire si un gouvernement majoritaire de mon invention décidait, en quelques centaines de pages bien tassées, de changer fondamentalement et profondément le pays.

En attendant, Stephen Harper fait l’inverse.

Texte publié dans URBANIA.
Publicités

Un commentaire sur « L’envers du Canada »

  1. Cher Pascal Henrard, depuis quelques semaines, vos écrits ont attiré mon attention ! Ils ont une fraicheur qui a disparu depuis longtemps dans la presse francophone européenne lénifiante, et, d’autre part, montrent, peut-être, comment votre parcours éthique et politique personnel a évolué de « Fils de pub » (Jacques Seguéla) à la « la mise en économie de l’environnement est la solution pour arrêter le désastre provoquer par le néo-libéralisme et sa main invisible » !
    Cette phrase résume, sans doute, un double étonnement !
    Existe-t-il donc au Canada un mur aussi haut entre les médias « classiques » et les médias « alternatifs » que dans la presse francophone européenne ?
    Comment les options de changements proposées par la gauche élue et les verts élus en Europe sont-elles des utopies virtuelles pour les Canadiens alors que la presse européenne a peur de relayer les positionnements, qui contrent la gauche élue et les verts élus, dans la recherche d’autres voies de changements ?

    Donc je ne résiste pas à partager quelques exemples :

    autres médias :
    http://kairospresse.be/
    http://politique.eu.org/
    http://www.entreleslignes.be/

    autres voix :
    Hervé Kempf
    Le sport, ça suffit !
    LE MONDE | 04.06.2012 à 10h58 • Mis à jour le 04.06.2012 à 10h58
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/04/le-sport-ca-suffit_1711737_3232.html

    Pour une sortie de crise par l’écologie et le civisme
    http://www.lesoir.be/debats/cartes_blanches/2012-05-18/pour-une-sortie-de-crise-par-l-ecologie-et-le-civisme-916484.php

    http://www.roosevelt2012.fr/collectif
    DÉJÀ 65914 CITOYENS ENGAGÉS
    3 CHANTIERS PRIORITAIRES
    15 RÉFORMES

    Au plaisir de vous lire

    Georges Glitch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s