Le voyage en détails #eurotrip2CV

J’écris pas beaucoup depuis que nous sommes partis.
Image
Mais ce matin du fin fond de la Bulgarie, j’ai fait le résumé de notre périple. Même pas la moitié… Et c’est déjà long.

Nous avons quitté Bruxelles sous le soleil du 26 juin. Et nous avons fait les premiers kilomètres le toit ouvert. Nous sommes arrivés rapidement à Amsterdam. Nous avons fait un tour de la ville et la sieste dans l’auto avant d’aller chez nos amis Didier et Lonneke.

Conduire Max et Charlotte le matin à l’école en 2CV. Parquer l’auto près du jardin de Didier, balade entre les terrains aménagés en petits paradis d’été tout près de la ville. Location de vélos, balade entre les canaux, visite touristique en bateau, nous n’avons pas fait la file au Rijksmuseum, mais nous l’avons regardée s’étirer sur les pavés devant la belle bâtisse, passage obligé dans le Red Light, minuscule restaurant javanais le midi, musée de la marine en passant. Le soir, souper en Famille et puis vélo encore avec Didier alors que la nuit grise enveloppait la campagne des Polders aux portes de la ville.
Départ vers Marken, mignon village sur une presqu’île, petites routes vers la côte Nord, le ciel est gris encore, balade dans Leeuwaarden. Nuit sous la pluie dans une ferme à Wedde. 12 Euros (avec 2 bières!)
Route sous la pluie, encore, à travers l’Allemagne. Il fait trop mauvais pour camper à Bremen. On continue vers le Nord. Petit tour dans Flensburg et son port. Nuit au Camping au Danemark, de l’autre côté de la frontière.
Billund enfin. 3 nuits de camping entourés de camping-car d’Islande, de Finlande, de Norvège,…
IMG_5544Legoland, comme dans notre rêve. Deux jours au parc d’attraction. Émotion. À côté, le village de Billund vit par et pour Lego. Balade dans les campagnes environnantes. De belles petites églises mais sinon pas grand chose.
Route vers Schwerin (D) le long de la Mer Baltique. Arrêt à Lübeck, les portes de la ville, visite de l’imposante cathédrale. Des restes de l’Allemagne de l’Est en chemin.
Camping au bord du lac de l’autre côté de Schwerin: 12 Euros. Clovis joue au volley avec des Allemands.
Vers Berlin, arrêt dans un bled. Apotheke pour le mal de dos + Quincaillerie pour une poêle et une bonbonne de gaz. Rencontre avec les gens qui se demandent ce qu’on fait dans leur village.
BerlonBerlin: saucisses cury, visite du Zoo, chambre dans un bateau sur le Spree le long du fameux mur, vue sur le Oberbaumbrücke. Le lendemain, billet de journée en métro, mémorial de l’Holocauste, porte de Brandeburg, Reichstag, Gendarmenmarkt, répétition de l’orchestre (Verdi) en plein air, ancien Ministère de l’aviation, topographie des terreurs, Postdamer Platz, musée des communications, Check Point Charlie, Alexander Platz, contrôle dans le métro… arrêt par les contrôleurs parce que Clovis a composté son billet deux fois, finalement ils nous relâchent mais non sans nous faire la leçon. Île des musées, concert de violon sous les colonnes, bière dans un strandbar, quartier Hipster (August Strasse dans Mitte) Clärchens BallHauss, métro, marché Turc, souper dans un quartier de Berlin Est, Raw Temple, usines désaffectées, mur d’escalade, cafés, skate park, graffitis etc.
Au moment de quitter Berlin, le mal de dos s’est transformé en Lumbago. Immobilisation. Docteur. Deux jours coincé. Clovis se balade dans les alentours. Heureusement, il y a le wifi. Upgrade pour la quatrième nuit dans une cabine 1ère classe. 60 $ x 4 nuits.
Dresden en passant, et puos enfin la république tchèque. Villages défigurés par les HLM. Prague. Visite guidée avec Adrien Beauduin, un expert. Trajets en métro, resto plats typiques, bières… Lumbago le matin. Encore.
Apotheke en chemin dans un village autrichien, ceinture chauffante. Ça fait du bien.
IMG_4591Vienne: tour de ville au coucher du soleil. Palais impérial. Souper paëlla à l’appartement aibnb. Tram, métro, café croissants, Hôtel de Ville, parc, palais impérial, musée Sisi,  église St Pierre, cathédrale, Clovis du sommet de la tour lance un avion de papier et le retrouve en bas, visite de la maison de Mozart, lunch sur une terrasse, tour de tram, visite du parlement, tram encore, arrêt au Belvédère, balade dans le parc. Souper à la maison, contravention de stationnement, tour en ville le soir en tram.
Shonbrun le matin en partant vers Budapest. Petites routes le long du Danube, détour par Bratislava. Autoroute vers Budapest. Ville de maisons délabrées pleines d’appartements, de vie, de gens, d’escaliers. On se croirait dans un roman de Kafka. La chambre airbnb est dans une de ces anciennes demeures. On partage l’appart avec une bande de bruyants Hollandais et un couple du Michigan. Pourquoi me sens-je plus proche des étatsuniens?
Balade dans le quartier des ambassades le soir et souper de tartare hongrois sur une terrasse.
Caféine au petit matin à Budapest. Métro. Grande roue, cathédrale, Clovis monte en haut, visite guidée du parlement et de la couronne de Hongrie gardée par deux gardes immobiles, métro, grimper vers la vieille ville, visite du labyrinthe dans les sous-terrains, relève de la garde, Kiraly Fürdo vieux bains puant remplis d’habitués dans le bas de la ville, métro, souper chic et branché. Matin dans le vieux métro vers les bains chics et populaires de Szechenyi Gyogyfürdo.
Route vers la frontière roumaine.
Nuit relax au camping avec bains et piscine dans un ville avec plein de H et de Y.
Frontière hongro-roumaine. Papiers de l’auto? Mais lesquels? L’assurance? Non! L’immatriculation? On passe sans trop comprendre.
IMG_5782Fête au village de Seini, chants roumains, danses folkloriques, grillades, kurtoskalaks (?) pâtisseries autour d’un rouleau et cuite à la braise comme dessert (sorte de banique de luxe). Montée au dessus de Baia Mare par petite route tortueuse pleine de virages en épingle à cheveux. Camping Babou Maramures pour deux nuits chez un jeune couple de Hollandais qui se sont installés dans une vieille ferme.
Petites routes sinueuses vers Sigetu. Frontière. entrée en Ukraine à pied. Personne ne parle anglais. 5 km vers un lac salé au milieu des vestiges des usines abandonnées. Des touristes ukrainien en maillots. Des villages de vacances post-soviétiques. Bain de boue. Le ciel devient noir. Marche rapide sous la pluie vers la frontière. Les gens font la queue. Les douaniers roumains nous reconnaissent et nous font passer devant. Visite du Mémorial des victime du communisme à Sigetu. Souper chez l’habitant à Breb. Madame sert et ressert de son alcool maison. Même à Clovis. Balade dans les rues boueuses du village. Discussions avec Clovis sur des tas de sujets.
Routes de montagne encore, visite du monastère de Barsana tout fleuri, un moine passe l’aspirateur, village de Leud et sa belle église tout en bois.  Clovis en short et pieds nus se fait sortir par la vieille gardienne. Montagnes encore, vaches sur la route, trous dans les routes, cailloux qui volent dans le phare, verre explosé. Obsèques dans un village. Marché dans un autre. Monter un col de 1436 km à 20 km/h de moyenne, rencontrer au sommet des français qui partent un an sur les routes avec leurs 3 enfants (dont un Clovis). Descente vertigineuse, pic nic au bord de la rivière avec un cheval qui se balade en liberté. Camping chez d’autres hollandais au Vuur plaats. On se fait des pâtes saucisses tomates et c’est très bon. Ce qui n’est pas le cas du vin roumain… Je répare le phare avec un vieux bout de plastique trouvé sur le bord de la route.
IMG_5798Visite des monastères peints.  De véritables bandes dessinées géantes. Silence, recueillement. Dans une église des jeunes restaurent les fresques millimètre par millimètre. Route vers Târgu Neamt et Cetatea Neamt, sa citadelle, le marché pour acheter du scotchtape et consolider le phare, la petite bohémienne envahissante et agressante qui ne nous fait pas pitié, montée vers les impressionnantes gorges de Bucaz par une minuscule route encaissée. Camping en pleine montagne au bord d’un ruisseau.
Descente vertigineuse vers Gheorgheni. La vallée, les villages en longueur, les charrettes de foin tirées par des chevaux. Traverser Miercurea Ciuc, la ville la plus « froide » selon le guide, mais surtout la plus laide avec ses immeubles de béton gris, son immense place stalinienne qui ressemble à un no man’s land, ses églises modernes et sans style. Se faire arrêter plus loin dans un village par la police parce que j’avais pas allumé les phares sur une route nationale (?). Gentil policier en training qui s’excuse presque en anglais de ne pas parler français . Brasov jolie place au milieu d’une ville Ceaucecussisée. Rencontre avec des scouts français qui visitent la Roumanie. Citadelle et grottes de Rasnoz. Camping Vampire à Bran au pied du château de Dracula. Clovis qui essaye d’apprendre le roumain.
IMG_5849Visite du château de Dracula… au milieu d’une foule de touristes.
L’incroyable Château Peles avec toujours une foule de touristes dont une délégation de Chinois entourés de gardes du corps. Le château surplombe Sinaia, une ville de villas et de chalets opulents. Le château est un véritable culte à la personnalité royale… Ça me fait penser au culte de la personnalité instauré par certains dictateurs… La route vers Bucarest n’est pas belle. De plus en plus de trafic. Arrêt dans un hôtel de bord de route à la sortie de Ploiesti. Clovis trouve qu’il ressemble à ces vieux hôtels tout inclus qu’on trouve à Cuba, la mer est remplacée ici par la route qui va à Bucarest. Souper dans la ville aux allures staliniennes, encore.
Déjeuner au bord de la route. Faire le plein. Se rendre compte que le tuyau ne tient plus au réservoir. L’essence coule à flot mais sous l’auto. S’arrêter plus loin d’urgence. Un gentil garagiste arrange ça pour 25 Leu (8 $)
Arrêt chez McDo pour se remettre des émotions, prendre un café, faire un petit pipi et… poster quelques photos. Le nouveau slogan de McDo : pipi + wifi.
Tour de Bucarest. Une ville vide mais pas aussi laide que je l’aurais pensé. De vieux immeubles des années 1920 et, bien sûr, la folie de Ceaucescu. Son palais démesuré, ses avenues dix fois trop larges, ses places bétonnées.
Descente par les petites routes vers la frontière bulgare. Croiser des scouts belges dans un supermarché.
Arrivée au bord du Danube, il faut prendre un ferry avec des gros camions pour se rendre en Bulgarie. Le douanier roumain se marre devant la 2CV. Ça lui rappelle… De Funès. Il papote avec nous pendant que son collègue fait les papiers.
Il nous conseille Veliko Tarnovo, une ville à voir en Bulgarie. IMG_5860Sur le Ferry, les camionneurs photographient la 2CV et admirent le moteur. L’auto a l’air toute petite entourée de gros camions.
Entrée en Bulgarie par un drôle de poste frontière sur le port, petite ville écrasée sous le soleil. Personne ou presque. À la recherche d’une des plus belles grotte de la planète (vue lors d’une exposition à Budapest).
Pas un touriste, une petite route de terre, un pont de béton et… une grotte creusée dans la falaise, 58 m de haut… Impressionnant.
Mystérieux. Surnaturel.
À la recherche d’un camping. 4 heures infructueuses et près de 100 km à rouler en vain… Les indications indiquent des campings qui n’existent plus… De guerre lasse on cherche un hôtel à Veliko Tarnovo…
Un samedi… dans la ville conseillée par le douanier où il y a un festival et un spectacle d’opéra… Tout est full… Pendant que Pascal cherche désespérément une chambre, Clovis rencontre deux bulgares qui veulent photographier la 2CV. Il papote un peu avec eux.  Enfin un chambre dans l’hôtel 4 étoiles de la place… Heureusement, à des prix bulgares.
Demain, on va à la mer… Noire.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s