The Wall à Athènes #eurotrip2CV

image
Réaction à chaud…
Il faisait 35 degrés au pied du mur. En fait, nous n’étions pas vraiment au pied du Wall de Roger Waters. Mais nous étions parmi les premiers à avoir franchi, fébriles, les portes du stade olympique d’Athènes.
Avec Legoland, le château de Dracula et les grandes capitales européennes, le concert de Roger Waters faisait partie des points forts de notre voyage. Un autre rêve de petits garçons.
À 10 ans, je découvrais Dark Side of the Moon au camp louveteaux. Vers 12 ans, Clovis commençait explorer les musiques et les films de Pink Floyd sur YouTube. Depuis, la musique de Waters, Gilmour et compagnie n’a cessé de nous accompagner.
Les portes ouvraient à 17 h 30. Nous sommes arrivés à 18 h en oubliant que nous étions en Grèce. Presque personne. Après une fouille sommaire (les bouteilles d’eau sont permises, mais pas les bouchons de ces bouteilles???), nous avons pu entrer dans le fameux stade (avec nos bouteilles débouchées). Nous avions l’embarras du choix dans la section 5. Le stade à commencé à se remplir vers 20 heures. Une foule variée, beaucoup de familles, des mamans avec leurs filles, des papas avec leurs fils, des groupes de vieux amis, des gens de toutes les générations.
Le soleil s’est couché derrière les armatures du gigantesque stade. La température à commencé à devenir supportable. Un vent doux a apaisé le feu qui avait mis nos corps en ébullition.
La nuit est tombée et Roger est enfin arrivé.
Les mots me manquent pour raconter le show. Mais, si j’en juge par le nombre d’écrans de téléphones allumés pendant le spectacle, les vidéos ne manqueront pas sur YouTube dès demain. Cherchez « The wall OAKA »
Comme ici ou ici ou ici ou encore ici
Nous sommes rentrés comme de sardines en métro. Puis comme il n’y avait plus de tram, nous avons marché. Ne me demandez pas comment j’ai retrouvé la rue Bosporou dans le labyrinthe du quartier de Nea Smyrni. La musique de Roger Waters jouait dans ma tête.
TheWall

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour The Wall à Athènes #eurotrip2CV

  1. François dit :

    « Les mots me manquent pour raconter le show »… Pascal, est-ce la chaleur ou l’excès d’ouzo? C’est la première fois que je t’entends dire que les mots te manquent! C’est un plaisir de te lire d’ici (Toulon) ou la température est aussi chaude qu’à Athènes. Bonne chance pour la suite et on se retrouve bientôt au frais à Montréal! Salut à Clovis et à Camille.

    François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s