Au bout de la Grèce. #eurotrip2CV

imageJ’ai regardé longtemps le vol Air Transat s’évanouir dans le ciel avant de rejoindre mon père qui était chez Theo. Notre vieil ami m’attendait avec… une Triple Westmael que j’ai savourée autant pour étancher la touffeur athénienne que pour éponger la tristesse de voir mon premier compagnon de voyage parti.
Nous avons encore partagé quelques précieux instants avec l’ami Théo avant de reprendre la route vers le Nord. Mais le Nord, en Grèce, n’est pas synonyme de fraîcheur.
Arrêt à Lamia. Faute de camping, on trouve un petit hôtel sur la place pour 35 euros, clim comprise. J’aime.

Le café à la terrasse le matin, comme des habitués.  La serveuse va remplir les verres d’eau à la fontaine de la place. Il y a des choses simples qu’on oublie parfois.

Et puis c’est le route des mythiques monastères perchés sur les pitons rocheux des Météores.
À Kastraki, on s’installe au camping Vrachos et on retrouve beaucoup a de Français. La communication avec les inconnus redevient facile.
La 2CV suscite toujours autant d’intérêt.
Un Bosniaque nous aborde au sommet des Météores pour… parler 2CV (il en possède deux ainsi qu’une DS). Il me donne même sa carte au cas où nous passerions en Bosnie et nous aurions besoin d’aide pour la 2CV. Un couple de « deuchistes » de Tourraine viennent parler de leur voyage en 2CV jusqu’au Cap Nord, cependant ils font du 4X4 dans les « pistes » de Grèce. Deux filles viennent nous voir au resto. Elles viennent de Grenoble et sont aussi passionnées de 2CV. Cette sacrée voiture nous donne l’occasion de nouer milles contacts. Ce n’est pas qu’un véhicule, c’est une véritable personnage de cette aventure.
Mon nouveau compagnon de voyage tient bien la carte et ne s’endort pas (encore?) en route. Ce soir on teste pour la première fois le camping ensemble. Je pense à Clovis qui se réjouissait lors de notre première nuit sous la tente et sous la pluie en Hollande. Je pense aussi à lui quand il sifflait des chansons de Noël sur les routes du Danemark à la Bulgarie en passant par l’Autriche et la Roumanie, à ses vocalises sur un air de « ô Canada » au Cap Sounion, à ses chants scouts qu’il entonnait sous les étoiles d’Alyki. Continuera-t-il à être le joyeux compagnon qu’il a été avec moi?
Demain, nous partons vers la Macédoine.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au bout de la Grèce. #eurotrip2CV

  1. jeanju dit :

    Merci une fois de plus de nous amener avec toi dans cette douce (re)découverte des vieux pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s