Comme une star #Eurotrip2CV

Texte publié dans Urbania le 15 août

520cdb3212619_largePrendre la route en 2CV pour faire le tour de l’Europe, outre les risques de se faire frapper par un chauffard albanais, les soucis causés par les bruits bizarres sous le capot ou les inconforts d’un habitacle surchauffé, c’est aussi l’occasion d’expérimenter la vie des têtes couronnées, des stars du showbiz et des vedettes des magazines à potins.

En effet, c’est pas pour me vanter, mais depuis fin juin, je n’arrête pas de me faire prendre en photo par des inconnus, de répondre à des quidams qui agitent la main dans ma direction afin d’attirer mon attention et, surtout, de me faire aborder par des gens qui aimeraient tant me parler.Bon, j’avoue, c’est un peu la faute de la 2CV. À l’instar, c’est le cas de le dire, du toupet de Justin ou des cordes vocales de Céline, c’est l’accessoire qui fait ma gloire. Ou plutôt « notre » gloire, car je partage celle-ci avec mes compagnons de voyage.En chemin, sur les routes de Roumanie et de Bulgarie, mon fils agitait la main en traversant les villages comme un prince qu’on sort pour saluer les fidèles sujets de sa gracieuse majesté de la dynastie Citroën. Les enfants courraient après nous, les jeunes filles nous jetaient des œillades intimidées, les papys se réjouissaient de pouvoir dire qu’ils nous avaient vus passer, les travailleurs lâchaient leurs outils pour nous admirer, les pompistes ne se tenaient plus de fierté quand nous nous arrêtions chez eux pour remplir le réservoir de benzine et nos hôtes au camping ou à l’hôtel nous réservaient toujours une place de choix à la simple vue de notre carrosse.On s’habitue vite à être le centre d’attention.

Et c’est sans compter les nombreux policiers qui levaient le pouce dans notre direction en signe d’admiration et, le plus drôle, les douaniers qui faisaient référence à Louis De Funès, le plus célèbre de tous les gendarmes, afin de nous montrer qu’ils connaissaient l’œuvre de notre 2CV.

Mon père, quand il nous a rejoint à Athènes, ne me croyait pas lorsque je lui parlais du secret de notre succès. Jusqu’à ce qu’il subisse les conversations hilares dans un sabir anglo-croates de quatre douaniers monténégrins qui mimaient le gendarme Cruchot pendant que je négociais avec un de leurs collègues une police, mais d’assurance, pour entrer dans leur pays.

Mon père aussi a commencé à faire un léger mouvement de rotation de la main de gauche à droite et de droite à gauche lorsque nous traversions les petits villages entre Podgorica et Kotor.

La gloire devient vite un réflexe.

Comme Lady Gaga qui se promènerait sur Ste-Catherine ou le prince Williams qui ferait ses courses au Dix30, nous attirons donc les regards et les passants. Comme ces deux japonais près d’Arahova (le village) qui ont failli manquer leur autobus parce qu’ils voulaient se faire photographier avec nous. Comme ce douanier grec qui nous a fait passer devant les Serbes et les Turcs en disant « Deuw Chevauw First ». Comme ce solide Bosniaque fan de Citroën qui s’est avancé timidement pour me donner sa carte d’affaires au cas où je passerais dans son pays et que j’aurais des soucis mécaniques.

Le vedettariat a ses avantages.

On aurait fait le même trajet en Rolls, en Ferrari ou en Hummer qu’on n’aurait jamais suscité autant de réactions sympathiques et de sourires.

Quand je reviendrai à Montréal (dans un grand Boeing bleu de mer), je me souviendrai que si l’habit ne fait pas le moine, le char fait encore la star.

Et puis j’enfourcherai mon vélo. Ni vu, ni connu.

****

Pour suivre ce voyage en images, suivez le mot clic #eurotrip2CV sur Instagram ou sur Twitter.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, Urbania, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s