L’hiver, je m’en fous…

Montreal-hiver-15Demain l’hiver je m’en fous je m’en vais dans le sud au soleil, me baigner dans la mer et je penserai à vous en plantant mes orteils dans le sable doux, chantait Charlebois… Vous n’en avez pas assez de chialer contre ce bel hiver que vous avez et de rêver des cocotiers que vous n’avez pas?

Dès que tombent quelques centimètres de neige, au lieu de se réjouir, c’est la panique générale. Les médias nous inondent de bulletins alarmistes. La télé n’en finit plus de nous envahir de reportages catastrophes. C’est la litanie des sinistrés du banc de neige, la valse des combattants de la pelle, le concert des automobilistes bloqués dans les embouteillages.

On répète avec moi : «L’hiver est beau. L’hiver est bon. L’hiver est agréable.»

Tout est fait à Montréal pour qu’on chasse l’hiver à grands coups de déneigeuses, saleuses, pelles mécaniques, charrues, souffleuses et autres engins monstrueux. On n’en fait moins pour les immondices que pour les flocons de neige.

On répète avec moi : «L’hiver est beau. L’hiver est bon. L’hiver est agréable.»

Il y a bien quelques irréductibles qui skient sur le Mont-Royal ou qui glissent sur les patinoires municipales quand elles sont entretenues et ouvertes. Mais la ville ne semble pas faite pour accueillir nos six mois d’hiver et nos tonnes de neige. La piste de ski de l’Université de Montréal est abandonnée depuis longtemps, on ne voit nulle part de petites échoppes où l’on peut s’acheter un réconfortant vin chaud, on ne peut pas se balader sur les trottoirs en traîneau-trotinette comme dans les grandes villes scandinaves, on favorise la ville sous-terraine au lieu d’encourager la vie en plein air, on prie pour que le chasse-neige chasse la neige,…

On répète avec moi : «L’hiver est beau. L’hiver est bon. L’hiver est agréable.»

Bon je vous laisse. Demain, ou après, je m’en fous, je m’en vais dans le Sud, me baigner dans la mer et je penserai à vous, entouré de cocotier, de sable chaud et de rêves en maillot…

(C’est une blague, je m’en vais profiter de cette belle bordée de neige, faire crisser mes pas sur les trottoirs blancs, chausser les skis de fond, gravir le Mont-Royal, mettre les patins, profiter de la patinoire du Vieux-Port… Elle est belle notre ville de Montréal. Même en hiver…)

Texte publié dans le HuffingtonPost

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s