La première fois

Surfant sur  la vague des entreprises qui veulent faire leur marque en dehors des canaux de communication traditionnels, Vodafone a mis sur pieds il y a quelques mois l’offensive « Les premières ».

FisrtSurfLa compagnie de téléphone mobile britannique qu’on retrouve aussi bien en Albanie qu’en Australie, aux Pays-Bas, au Ghana ou à Malte a annoncé en décembre 2013 qu’elle lancerait à travers ses différents marchés ce qu’elle appelle une «global own-brand engagement strategy», vous voyez ce que je veux dire.

L’idée est séduisante. Le résultat est accrocheur et abondamment documenté sur le site firsts.com, sur le canal Youtube VodafoneFirsts, sur Twitter et sur Facebook.

imagesNous avons eu droit déjà à Mary Kom, la championne olympique, qui lance son premier club de combat pour femmes en Inde, au surfer britannique Tom Lowe qui utilise la technologie mobile pour suivre les vagues les plus dangereuses au monde, à Neil Harbisson musicien catalan fascinant qui souffre d’achromatopsie (il ne voit pas les couleurs) et qui a créé pour la première fois un concert dont la partition est écrite à partir de la gamme chromatique des couleurs, à Jean-Marie Minani qui travaille dans les camps de réfugiés de Goma au Congo et permet à des gens de donner le premier coup de téléphone de leur vie afin de renouer avec leurs proches,…

fistsmemeMais la meilleur de toutes ces premières, c’est la dernière. Vodafone l’a mise en ligne hier. Deux grand-mères hollandaises vont prendre l’avion pour la toute première fois de leur vie.  L’une, plus aventureuse, est tout excitée, l’autre, plus sceptique, fait de l’angoisse juste à l’idée de quitter le plancher des vaches.

VodafoneFirstsEn voyant ce petit film, je n’ai pas pu faire autrement que de penser à mes grands mères. Mamy qui a fait plusieurs fois le tour du monde et Bonne-Maman qui n’a vu la mer qu’une seule fois dans sa vie quand elle avait plus de 70 ans. La stratégie de contenu de marque rejoint la vie.

 

La force de ces films, c’est qu’ils nous touchent.

L’air de rien, bien sûr, ils nous démontrent aussi qu’une tablette peut servir d’appareil photo, qu’il est possible de se téléphoner et de se voir en même temps, que c’est amusant de faire des Seflie ou qu’il est très simple d’envoyer des textos.

Ce n’est pas de la pub. C’est mieux. Et même si ces engagements ont des objectifs commerciaux qui ne se cachent pas, ça nous donne une autre perspective sur notre monde.

 

 

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Marques, mots, idées et contenu, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s