Comme un mardi

Les mardis ont quelque chose de plus que les lundis. Ce n’est plus tout à fait le dur lendemain du week-end. Mais ce n’est pas encore le mercredi, nombril de la semaine, et encore moins le jeudi, promesse d’une autre fin de semaine qui approche.

Regardez la une de vos sites d’informations. On y parle les mardis si peu de choses importantes. Tellement peu qu’on nous rejoue un vieux scénario de lendemain d’élections.

Au sommet du classement abject des jours de la semaine, le samedi se dispute avec le dimanche le haut du podium, la médaille de la journée la plus courue, la palme du plus important jour de la semaine. Le samedi a l’avantage d’être arrivé le premier. Mais le dimanche a depuis des siècles et des siècles le privilège d’avoir été couronné, dans les religions les plus cruciphiles, jour du seigneur.

Et si nous vous demandions ici, solennellement, de départager le samedi du dimanche, que diriez-vous ?

Le samedi était autrefois consacré aux courses dans les temples de la surconsommation alors que le dimanche était dédié à l’oisiveté, la vacance, les histoires de cultes, les siestes sur le canapé et les gueuletons en famille. Mais depuis que les magasins sont ouverts sept jours sur sept, presque 24 heures sur 24, rien, ou si peu, ne distingue un jour de repos d’un jour de labeur. Mêmes les dimanches ne sont plus sacrés et les samedis désormais servent aussi bien au ménage qu’aux heures supplémentaires.

Le lundi, jour de scrutin, est si triste que nous n’en parlerons même pas. Le mardi, je vous l’ai dit, n’a rien à dire. Le mercredi hésite encore entre le début de la fin de la semaine. Le jeudi, prémisse de jours meilleurs, ne tient pas toujours toutes ses promesses.

C’est pourquoi je déclare le vendredi grand gagnant du top sept des jours de la semaine. Encore trois dodos. Surtout depuis que le vendredi est le lendemain de la paye.

 

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s