Monsieur Harper, je sais déjà pour qui je vais voter

slide_444090_5890758_compressed

Cher Premier Ministre, je n’ai pas besoin de 78 jours pour savoir pour qui voter. Je n’ai pas besoin de deux mois et demi pour savoir que depuis 9 ans que vous êtes au pouvoir le pays n’a jamais été aussi mal en point. Je n’ai pas besoin que vous dépensiez les millions (au fait, d’où viennent-ils ?) qui dorment dans vos caisses pour me faire croire que vous me voulez du bien.

Vous déclenchez des élections en plein cœur de l’été pour mieux endormir l’électeur, avilir vos adversaires et mettre le pays à votre botte. Vous riez de nous?

Depuis que vous avez pris la tête du Canada, vous n’avez cessé de détruire ce qui faisait de ce beau grand pays l’admiration du monde. Nous n’avons pas besoin de 78 jours pour nous souvenir que, depuis que vous dirigez le pays sans concession, les journalistes ne peuvent plus vous parler, les citoyens ont de moins en moins de liberté, l’environnement n’est plus qu’un détail, la culture est devenue un sous-produit et la population vit dans l’ignorance et la peur.

Vous façonnez l’Histoire pour qu’elle s’accorde avec votre vision du monde, n’hésitant pas à la tordre et la déformer quand ça vous arrange. Vous muselez les scientifiques pour qu’ils ne puissent plus contredire vos croyances. Vous supprimez le registre des armes à feu contre l’avis des experts et des pacifistes. Vous multipliez les déficits. Vous faites reculer la cause des femmes. Vous ne vous souciez pas des jeunes. Vous vous acharnez à empêcher les travailleurs de s’exprimer. Vous tournez le dos au reste du monde. Vous nous faites honte sur la scène internationale. Vous ressemblez à ces énergies polluantes que vous encouragez: vous êtes un fossile gluant qui nous collera encore longtemps à la peau.

Et vous pensez qu’en 78 jours, je vais changer d’avis?

Vous prenez les Canadiens pour des cons? Vous leur envoyez un chèque la veille de déclencher les élections, sans leur dire qu’ils finiront un jour ou l’autre par le rembourser à travers les impôts.

Vous leur imposez la plus longue et la plus chère campagne électorale de l’histoire, en espérant que vos adversaires vont se planter et en souhaitant secrètement qu’ils fassent faillite. (Une fois encore, je me demande d’où viennent tous ces millions qui traînent dans les caisses de votre parti). Vous démontez Radio-Canada pièce par pièce pour mieux fermer le diffuseur public qui est (était?) un fleuron de la créativité, de l’information et de la culture.

Je n’ai pas besoin de 78 jours pour savoir que votre philosophie conservatrice n’est pas la mienne, que votre vision d’un monde ultra-ordonné et hypersurveillé ne ressemble pas à celui que je souhaite pour mes enfants, et que votre Canada fermé sur lui-même n’est pas celui, ouvert et créatif, dont je rêve.

Donnez-moi tout de suite un bulletin de vote. Je sais pour qui je vais voter.

Et je vais profiter des 78 jours qui restent pour aller me promener à la campagne, loin de votre face et de vos discours creux.

Texte publié dans le Huffington Post.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Huffington Post, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Monsieur Harper, je sais déjà pour qui je vais voter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s