10e anniversaire du Cercle d’Affaires Belgique-Québec: mission accomplie!

C.A.Le conseil d’administration a eu un peu plus de trois semaines pour organiser le cocktail dînatoire pour le 10e anniversaire du Cercle d’Affaires Belgique-Québec. 25 jours, une nouvelle équipe, une centaine d’invités, trois invités d’honneur…  Au lendemain de cette soirée prestigieuse, nous pouvons dire « mission accomplie ».

Animé par Eric Menegazzi, le cocktail s’est conclu samedi dans une ambiance chaleureuse et joyeuse. Les invités d’honneur, les dirigeants d’organisations, les entrepreneurs et les proches du CABQ ont eu l’occasion d’échanger dans le majestueux hall de l’hôtel de ville de Montréal tout en savourant de délicieuses bouchées et des tas de petites surprises aux accents belgo-québécois.

12080659_1621680574750227_2114989737_nLors de leurs discours respectifs, Raoul Delcorde, ambassadeur de Belgique au Canada, Hubert Roisin, consul général de Belgique à Montréal, et Denis Coderre, maire de Montréal, ont souligné l’importance des liens qui unissent le Québec et la Belgique. Au-delà de la langue, des frites ou de la bière, les points communs sont nombreux et les échanges fructueux.

L’ambassadeur a rappelé qu’en 1887, le premier consul général de Belgique à Montréal, s’appelait Ferdinand Van Bruyssel. Celui-ci a été à l’origine d’un consortium de 14 entreprises qui formaient le Comptoir belgo-canadien.

Fondé il y a 10 ans par Bernard Falmagne, le Cercle d’Affaires Belgique-Québec, connu auparavant sous le nom de Cercle Esteler, perpétue à sa manière cette volonté de créer des ponts entre les communautés d’affaires belges et québécoises.
BannièreCABQMarc Voyer, président du CABQ, a souligné l’héritage du passé. Fort de cette décennie active, le Cercle se tourne désormais vers l’avenir. Il se modernise, il affine sa mission, il refait son branding, il développe une nouvelle visibilité, il s’ouvre à de nouveaux auditoires, il prépare un programme d’événements et il affirme sa volonté de renforcer les liens et d’en créer de nouveaux.

Les membres du Conseil d’Administration se sont ensuite joints au président pour la traditionnelle photo de groupe avant de profiter de la soirée.

Les nombreux convives sont repartis chez eux comblés avec un petit ballotin de pralines et une surprise sucrée aux couleurs du CABQ.

Pour la petite histoire, Ferdinand Van Bruyssel, animé d’un esprit d’entrepreneur, abandonna la carrière diplomatique à 38 ans pour partir à la recherche d’opportunités d’investissement. Il se lança dès lors dans l’exploitation forestière dans la région de la Tuque, en Mauricie. Considéré comme l’un des précurseurs de la foresterie scientifique du Québec, Van Bruyssel prônait déjà à l’époque l’exploitation responsable des ressources naturelles. Son domaine existe encore aujourd’hui : vanbruyssel.com.

 

Nougat-Nectarine

[photo: Ophélie Henrard]

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article a été publié dans Personnel. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s