Le prix du gratuit

TribunalCommerceAchetez n’importe quoi, ne payez RIEN maintenant! Mangez en deux, bouffez en un troisième GRATIS. Signez ici et obtenez une bébelle EN PRIME. Les stratégies promotionnelles sont comme les chocolats de Pâques ou les dindes de Noël, on se garroche dessus, mais après ça nous tombe sur l’estomac.

On en veut toujours plus mais on veut que ça coûte toujours moins. Les marketeurs l’ont bien compris et nous allèchent avec des offres incroyables, des promotions hallucinantes, des grosses ventes sans bons sens, des coupons à la pelle.

Et qui peut résister à l’appel des coupons?

On ne fidélise plus le client, on le séduit vulgairement pour mettre le grappin dessus jusqu’à ce que ça lui tombe sur le cœur et qu’il décide de se bâfrer de nouvelles offres encore plus alléchantes ailleurs.

Ça m’attriste de voir qu’un fournisseur de téléphones mobiles donne des appareils gratuits pour allécher le nouvel abonné alors qu’il n’offre rien à ses plus fidèles clients qui payent scrupuleusement leurs comptes mensuels depuis plus de 15 ans. Ça m’atterre de constater que le surconsommateur, telle une truite de culture, se laisse appâter par un leurre grossier se terminant souvent par ,99. Ça me déprime de voir que les entreprises peuvent annoncer impunément ne payez rien maintenant, achetez tout tout de suite, zéro dépôt, zéro comptant, alors que tout le monde sait qu’il faudra bien un jour crasher le cash en masse. Ça me consterne de suivre la surenchère d’offres nulles ou de bonus gratuits alors qu’un sourire ne coûte rien.

Le service à la clientèle se résume bien trop souvent à une distribution de rabais. Après on s’étonne que les gens perdent le sens des valeurs.

Heureusement, il y a encore des commerçants qui savent converser, des boutiques où l’on vous servira avec patience et attention, des marchands qui vous souriront même si vous magasinez ailleurs. Ils savent que si vous n’achetez rien aujourd’hui, vous reviendrez demain. Ça s’appelle du commerce de proximité, parce qu’ils sont proches des gens et loin des ventes à la chaîne.

Et si, nous prenions nous aussi l’habitude de faire de temps en temps un petit geste vraiment gratuit? Vous verrez que c’est payant! Aider une vieille voisine à déglacer son entrée, pousser en passant l’auto d’un quidam bloqué dans la glace, lire une histoire à un enfant, écrire à un ami perdu de vue depuis longtemps, saluer une connaissance et s’arrêter pour prendre de ses nouvelles, parler de la pluie mais surtout du beau temps, lire un texte de Savignac et lui dire qu’on a aimé ça, dire quand on est content plutôt que chialer pour chialer…

Texte publié dans le Huffington Post.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article a été publié dans Huffington Post. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s