À l’amour à la mort

IMG_20160427_214055Hier je suis allé voir la pièce Skin Tight, Te tenir contre moi au Théâtre Prospero. 60 minutes dans l’intimité d’un couple. Une heure entre Elizabeth et Tom, au cœur de deux êtres qui s’observent et se rapprochent, qui s’aiment et se déchirent, qui s’embrassent et qui se battent, qui rêvent ensemble, font des cauchemars séparés, revivent des souvenirs, appréhendent la vie, l’avenir, la mort…

Sur les murs, les images d’Elizabeth s’effacent avec le temps. C’est l’histoire d’une disparition. L’histoire d’une vie.
Sur la scène, la vie, l’amour, le mal, le bien, le temps qui passe, les souvenirs qui se tissent, les questions, les espoirs, les échecs, la mort. On s’y reconnaît. Parce que nous aussi on aimé. On aime. On vit. On meurt.

Salle intime du théâtre Prospero
Une belle réflexion sur le deuil avec une mise en scène sensible d’Andre-Marie Coudou et deux comédiens remplis de talent, Xavier Mailleux et Sophie Martin. À voir dans la salle intime du théâtre Prospero jusqu’au 14 mai (autant dire qu’il vaut mieux réserver tout de suite).
Le journal Le Devoir a aussi aimé la pièce.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s