Ville-Marie: l’enfer des commerçants

13151630_1369300749763425_8194521162534957094_nUne autre journées d’enfer pour Nougat & Nectarine sur le boulevard Saint-Laurent, en dessous de Sherbrooke. Devant la porte du délicieux commerce, à côté de l’ancien musée Rozon, les grues, les tracteurs, les camions, les grilles de construction… Les pâtisseries ont un goût amer pour la courageuse Céline Carbonneau qui a mis sa vie dans sa boutique et que la Ville est en train de tuer à petit feu.

Les pancartes semblent laisser croire que c’est fermé. Mais Nougat & Nectarine est ouverte. Les barrières, les containers et la machinerie encombrent le trottoir. Les gens n’ont pas envie de passer par là. Ils ne peuvent pas.  Le bruit est infernal. La poussière envahissante.

Pourtant, Céline Carbonneau qui a mis tout son cœur et toute sa vie pour ouvrir il y a presqu’un an la boutique sucrée dont elle rêvait est encore à l’ouvrage à préparer des délices pour des clients qui devront braver les encombrants travaux d’un immeuble privé et le chantier envahissant d’un promoteur sans état d’âme.

L’arrondissement Ville-Marie dirigé par l’omni présent Coderre ne permet pas à Céline de mettre sur le trottoir une pancarte pour faire la promotion de son commerce. Mais il permet aux entrepreneurs d’occuper la rue, de fermer le trottoir, de mettre des grilles dangereuses n’importe comment, de laisser traîner son matériel sur la voie publique, de laisser tourner le moteur de ses camions devant les commerces,…

Pendant que son maire court les capitales du monde et les selfies, Ville-Marie n’offre aucun dédommagement, aucune aide, aucun encouragement à la brave Céline. La flamme vacille et les larmes coulent. Mais elle met encore la main à la pâte. Et elle travaille encore avec courage pour concocter pour ses clients de délicieuses pâtisseries dont elle a le secret. Monsieur Coderre, vous devriez allez lui faire un petit coucou. C’est au 2115, boul. Saint-Laurent.
Au moins, appelez-la pour lui dire un petit mot d’encouragement: 514 903-9854

13124768_1360991770594323_2302508382242277768_n

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Montréal, Personnel, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ville-Marie: l’enfer des commerçants

  1. Nadine dit :

    Bravo pour votre article et vos encouragements pour les commerçants. Déjà que la rue St-Denis est presque ‘morte’ également à cause des travaux… Je plains vraiment les propriétaires de nos boutiques préférées qui ont, soit fermé ou déménagé pour… survivre ! Décidément, notre ville tourne au ralenti… l’économie va mal… et je ne vois aucune vision de développement économique pour Montréal, contrairement à Toronto !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s