Montréal comme on l’aime

image

Les murs de Montréal n’ont jamais raconté autant d’histoires! Depuis hier, on peut découvrir dans le Vieux-Montréal 19 tableaux (il y en aura 23 l’an prochain) créés par Michel Lemieux, Victor Pilon et Marc-André Bouchard.

Le trio d’artistes a profité des murs aveugles pour mettre en scène des moments de l’histoire de Montréal dans lesquels le promeneur plonge littéralement immergé dans un univers d’images et de son.

Né de l’idée un peu folle de Martin Laviolette, directeur général et producteur délégué de Montréal en histoires, et fruit du travail acharné d’une équipe d’artistes innovateurs et de techniciens ingénieux, Cité Mémoire amène l’art et l’histoire dans une autre dimension.

En chemin, on croise Marie-Victorin, Maurice Richard, Jeanne Mance, Leonard Cohen ou Joe Beef. Et sur les feuilles des arbres en face du Marché Bonsecours, on rencontre les visages émouvants de 375 Montréalais.

Pour en profiter pleinement de l’œuvre, il faut télécharger l’application Montréal en histoires, mettre ses écouteurs et se balader dans les rues du Vieux-Montréal. Si vous avez peur de faire exploser votre forfait de données, il y a du wi-fi gratuit à chaque tableau.

Hier, j’ai eu la chance de faire partie du tout premier groupe à se lancer dans les parcours de Cité Mémoire, de voir quelques tableaux, de marcher dans la ville comme dans un livre ouvert.

Le projet est magique. Le spectacle invite les gens à se promener de mur en mur, à se perdre dans les rues de la ville à la découverte de son histoire. Il incite aussi à la rencontre des autres spectateurs/promeneurs.

Michel Lemieux rappelait que depuis l’idée jusqu’au résultat final lancé hier, il y avait eu trois maires, trois gouvernements, de nombreuses rencontres avec des partenaires, des commanditaires, des responsables. L’œuvre voit enfin le jour et est là pour rester 4 ans. Chapeau à ceux qui ont réussi cette course à obstacle qui a permis de mettre en place une incroyable installation technique dans le quartier historique sans doute le plus protégé de la ville.

Lors de son discours, Victor Pilon a résumé le projet en quelques chiffres.

Cis-weHXAAI1QcBC’est impressionnant:
18 millions $ de budget
17 lieux, 19 tableaux
13 réalités augmentées
50 points d’intérêt
200 comédiens
55 figurants
28 artistes (danseurs, acrobates,etc.)
140 techniciens et artisans
375 visages de Montréalais
41 journées de tournage
800 collaborateurs
1 chien
2 plongeurs
1 piscine

Photo du mur en feu: Gilbert Rozon

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Montréal, Personnel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s