Hier, j’ai pris une semaine de vacances

PkayaJe suis revenu à la maison à l’heure de la sieste.
Mon voyage a commencé à l’aube, en Italie.
Vito Azzue sert le café comme on l’aime, sans qu’on ait besoin de lui demander. Le mieux est bien chaud, servi avec une petite cuillère de sucre, un nuage de lait moussant et un “Ciao Pasquale” sincère. Le va-e- vient des habitués, les images de foot sur les écrans de télé, les petites pâtisseries sucrées, les autos rutilantes dans la rue, les drapeaux qui flottent au vent. C’est Milan à Villeray.

J’avais envie d’aller à la mer. J’ai spotté sur la carte une plage à 70 km. J’ai pris l’autoroute 40 en direction de Toronto. En chemin, entre les centres d’achats, les entrepôts et les stationnements, j’ai aperçu un temple indien.
J’ai quitté l’autoroute pour me retrouver à Villipuram.
Un petit monsieur moustachu s’est approché de moins. “Come inside, sir”. L’invitation était trop tentante. J’ai enlevé mes chaussures. Mon guide m’a entraîné dans le temple édifié en l’honneur de Shiva. Pendant une heure et demie, en sa compagnie, j’ai écouté les chants, je me suis recueilli devant des statues que je ne connaissais pas, j’ai joint les mains, j’ai courbé le corps, je me suis plié trois fois, j’ai imposé les doigts tendus sur les marches d’un petit sanctuaire, je me suis laissé envahir par les effluves d’encens, j’ai pensé à la vie, à la mort, j’ai regardé les plats de fruits déposés en offrandes, mes pupilles se sont gorgées de couleurs, j’ai suivi à la ligne le parcours de mon nouvel ami en me frayant un passage entre les fidèles.
Nous n’étions pas plus d’une centaine. J’étais le seul blanc. “Tonight, many people, impossible to enter”. J’avais envie de revenir, mais mon voyage devait m’entraîner ailleurs.
Nous sommes ressortis du temple “மொன்றியல் அருள்மிகு திருமுருகன் கோயில்” comme j’ai découvert qu’il s’appelait. Le soleil du matin illuminait les préparatifs de la fête.
J’ai laissé mon guide qui se recueillait encore un peu. J’ai pris la transcanadienne direction la playa.
Avant d’arriver, j’ai traversé une nuée de motards qui occupaient le seul carrefour du village de Saint-Zotique. 150 ou 200 grosses cylindrées chromées. Le bleu du fleuve reflétait la lumière aveuglante du soleil. Quand je suis arrivé à la plage de sable, un petit groupe de Latinos chantaient les pieds dans l’eau. Une femme se faisait baptiser.
C’était les Caraïbes à quelques minutes de la frontière de l’Ontario.
Après quelques longueurs dans l’eau claire du Saint-Laurent, je me suis allongé sur le sable et je me suis laissé bercer par les conversations insignifiantes des vacanciers. Je me suis endormi.
À midi, j’ai été attiré par la fumée grasse d’un barbecue géant. Non loin de la playa, c’était le Festival de la Grillade et des bedaines tatouées. Des dizaines de kiosques offraient leur variante du bacon grillé au barbecue. Il fallait déguster et ensuite on pouvait voter.
Pour digérer l’indigeste, j’ai marché un peu sous les grands arbres. Derrière un stationnement bondé, un rassemblement de vieilles voitures bichonnées avec amour. C’était l’Amérique!
J’ai laissé les effluves de barbecue et les reflets de Simoniz. Sur la route du retour, je me suis arrêté au Comptoir de Bruxelles, une délicieuse pâtisserie et chocolaterie qui vend de la bonne vieille cassonade de Tirlemont et du sirop de Liège. C’était Vaudreuil en Belgique.
À 15 h, j’étais revenu dans le Mile-End, repu de ma semaine de vacances qui a duré 8 heures.

A propos Pascal Henrard

Associé, créateur de contenu, Esprit de Marque. Auteur (Hurtubise, Isatis, Phoenix). Chroniqueur (Huffington Post, Urbania), scénariste (Télé-Québec, Radio-Canada), concepteur-rédacteur
Cet article, publié dans Personnel, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s