Vous avez dit Québecofolies?

Connaissez-vous les Québecofolies? Moi, je ne connaissais pas. Et il y a de fortes chances que vous n’en ayez, vous non plus, jamais entendu parler avant.

Pourtant, ça fait neuf ans que Charles Pirnay et Pat Van De Weghe des productions Virago ont eu cette idée un peu folle: envoyer des artistes québécois et franco-canadiens dans des festivals francophones d’Europe histoire de les faire connaître aussi là-bas.

 Une sorte de Francofolies inversées, pensez-vous? Pas fou comme analogie. Mais ce n’est pas tout à fait ça.

Les Québecofolies, ce sont plutôt de minis festivals québécois à l’intérieur de festivals en France ou en Belgique: aux Francofolies de Spa, puis au festival «Pause Guitare» à Albi, dans le Midi-Pyrénées, aux Francofolies de La Rochelle et, cette année, aux Transes Cévénoles. L’aspect professionnel de cette tournée spéciale permet aussi de rassembler des pros du spectacle sur place et de la musique afin qu’ils prennent en charge en Europe le développement des carrières de ces artistes de chez nous.

En 2017, les Québecofolies amènent dans leurs bagages Alexandre Désilets, Alfa Rococo, Klô Pelgag, Julien Sagot, Sara Dufour, Mehdi Cayenne, Saratoga, Tire Le Coyote, Nomadic Massive et Peter Peter.

Mais saviez-vous qu’au fil des années, des artistes comme Yann Perreau, Catherine Major, Marco Calliari, Les Sœurs Boulay. Lisa Leblanc et un tas d’autres avaient profité de la vitrine des Québecofolies?
Alors que l’an prochain, Charles et Pat s’apprêtent à célébrer le dixième anniversaire de ces mini-tournées de promotion des voix francophones du Canada à travers des festivals européens, ils se sont dit qu’il serait peut-être temps de faire connaître ces moments fous.

C’est la raison pour laquelle je me retrouve ce mercredi à Albi, dans le sud-ouest de la France. Ils m’ont demandé de les accompagner. Comment voulez-vous résister à cette invitation?

Ce soir Saratoga sera sur scène avant Adamo. Oui, le célèbre Adamo qui chantait Inch’Allah, une chanson qui n’a pas perdu de sa force.

 

Texte publié dans le Huffington Post.

 

D’autres articles sur les Québecofolies

Saratoga à Albi: le Nord débarque dans le Sud-Ouest

La ville d’Albi frappée de Québecofolies

Pause Guitare: le petit grand festival

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s