C’était hier

C’était hier. On marchait ensemble sur le chemin de l’école. Il y avait de la fébrilité moite dans vos petites mains propres, de l’appréhension dans votre regard et la nostalgie du sable dans les sandales. On s’est sans doute serré très fort. Comme si on se quittait pour un grand voyage. Je serai pourtant à la porte de l’école bien avant que la cloche sonne la fin de la dernière période.

Lire la suite