Les Belges et les Canadiens: plus qu’un amour commun de la bière

King Philippe and Queen Mathilde of Belgium are welcomed at Rideau Hall by Canadian Governor General Julie Payette in Ottawa, Ontario, on March 12, 2018. / AFP PHOTO / Lars Hagberg (Photo credit should read LARS HAGBERG/AFP/Getty Images)

Ça faisait plus de quarante ans qu’un souverain belge avait été accueilli en grande pompe au Canada. La dernière fois, c’était en 1977. À l’époque, Leurs Majestés le Roi Baudouin et la Reine Fabiola avaient été accueillis par Pierre-Elliot Trudeau, père de l’actuel chef de gouvernement. Cette fois, c’est le neveu de Baudoin, le Roi Philippe et son épouse, la Reine Mathilde, qui viennent à l’invitation de la gouverneure générale Julie Payette. Mais pourquoi une visite d’État? Lire la suite

Coderre: une chute de son temps

Ces derniers jours, les analyses de la victoire de Valérie Plante face à Denis Coderre aux élections montréalaises se sont multipliées: le sourire, la formule E, la campagne sur le terrain, les vieilles politiques, les médias sociaux, la transparence… Tout a été décortiqué. Avec un peu de recul, une chose frappe plus que toutes les autres: la prévalence de l’image sur le contenu. Lire la suite

MILE EX END : un festival sans logo

«Le Festival est à l’été, ce que la crotte de fromage est à la poutine, écrivais-je il y a plusieurs années. Il y en a un peu partout. Et la sauce brune est aux crottes de fromages ce que le commanditaire est au festival. Il permet de lier le tout. Mais quand il y en a trop, ça donne envie de vomir.»

Ce week-end avait lieu un nouveau festival à deux pas de chez nous. Et contrairement à ce que les festivals en série nous ont habitué, celui-ci n’avait ni logo, ni sponsors ni même, à ce que j’ai compris, de subvention. Ça faisait beaucoup de bien aux yeux et au cœur.

Lire la suite

La ville d’Albi frappée de Québecofolies

 

Au cœur d’Albi, la cathédrale Sainte-Cécile surplombe fièrement depuis plus cinq siècles le Tarn, rivière tranquille du sud-ouest de la France qui se jette dans la Garonne. Particulièrement bien conservée, la petite ville de près de 50 000 habitants ne manque pas d’attraits touristiques. Mais début juillet, depuis 21 ans, la cité épiscopale résonne d’une fébrilité particulièrement électrique et étonnamment actuelle : le Festival Pause Guitare.

Lire la suite