La carillonneuse de glaçons

Je marchais sous la pluie. Grise, coupante, froide, fade et fatigante. Les autos sur St-Denis filaient à vive allure en fendant des mares de slotche brune. Les bruits stridents d’un hiver qui oscille entre sibérien et parisien s’infiltraient à travers le capuchon, sous le foulard, dans la tuque. À chaque pas périlleux, il fallait faire attention de ne pas glisser.

Lire la suite

Publicités

Coderre: une chute de son temps

Ces derniers jours, les analyses de la victoire de Valérie Plante face à Denis Coderre aux élections montréalaises se sont multipliées: le sourire, la formule E, la campagne sur le terrain, les vieilles politiques, les médias sociaux, la transparence… Tout a été décortiqué. Avec un peu de recul, une chose frappe plus que toutes les autres: la prévalence de l’image sur le contenu. Lire la suite

MILE EX END : un festival sans logo

«Le Festival est à l’été, ce que la crotte de fromage est à la poutine, écrivais-je il y a plusieurs années. Il y en a un peu partout. Et la sauce brune est aux crottes de fromages ce que le commanditaire est au festival. Il permet de lier le tout. Mais quand il y en a trop, ça donne envie de vomir.»

Ce week-end avait lieu un nouveau festival à deux pas de chez nous. Et contrairement à ce que les festivals en série nous ont habitué, celui-ci n’avait ni logo, ni sponsors ni même, à ce que j’ai compris, de subvention. Ça faisait beaucoup de bien aux yeux et au cœur.

Lire la suite

Hier, j’ai pris une semaine de vacances

PkayaJe suis revenu à la maison à l’heure de la sieste.
Mon voyage a commencé à l’aube, en Italie.
Vito Azzue sert le café comme on l’aime, sans qu’on ait besoin de lui demander. Le mieux est bien chaud, servi avec une petite cuillère de sucre, un nuage de lait moussant et un “Ciao Pasquale” sincère. Le va-e- vient des habitués, les images de foot sur les écrans de télé, les petites pâtisseries sucrées, les autos rutilantes dans la rue, les drapeaux qui flottent au vent. C’est Milan à Villeray.

Lire la suite