J’ai longtemps marché sous la pluie

Ça a commencé à Miradoux. Un peu avant même. D’abord une ondée. Puis des cordes. Nous nous sommes réfugiés chez la première personne qui nous a ouvert sa porte à l’entrée du village. C’était Thérèse. Et puis nous avons traversé tout le Gers sous des trombes d’eau.

Lire la suite